Track1 : le mountainboard à chenille signé Flux

Alex
Rédigé le 22 novembre 2017
2378 vues

La startup américaine Flux Design Co a imaginé un étonnant skateboard électrique de type mountainboard, le Track1. À l’avant, on trouve deux grandes roues à pneus crantés. À l’arrière, c’est une chenille qui assure la propulsion. Conçu pour circuler sur tout type de terrains, du sable à la neige, le Track1 est proposé à la précommande par l’intermédiaire de la plateforme Indiegogo.

Dans la grande famille des skates électriques, on trouve des modèles conçus spécifiquement pour la ville comme le Kuickwheel Serpent-C et d’autres qui s’ouvrent plus largement au tout terrain. Il s’agit souvent de longboards avec de grandes roues et  un système de suspension, histoire de circuler sans encombre sur des chemins ou en pleine nature. Il existe de nombreux mountainboards et la communauté ne manque pas d’idées quand il s’agit de modifier ses planches pour améliorer leurs performances ou leur capacité de franchissement. Même avec quatre roues motrices de grand diamètre, on reste cependant limité sur les terrains particulièrement meubles.

Track1 : skate vraiment tout terrain ?

C’est sur ce créneau que Flux positionne son Track1. Pour ne pas risquer de patiner dans la boue, le sable ou la neige, le skate repose en effet sur un train roulant hybride. Vers l’avant, le rider se repose sur deux larges roues tout terrain, dont le diamètre exact n’a pas été précisé. A l’arrière, le moteur électrique n’actionne pas des roues, mais une chenille dentée capable de bien mieux accrocher le sol que des pneus crantés.

Flux Design Co affirme avoir créé et intégré l’ensemble des éléments constitutifs du Track1, de la chenille à la planche en passant par le moteur. Le deck repose sur un assemblage de kevlar et de fibre de carbone, tandis que le moteur a lui été spécialement conçu pour délivrer un maximum de couple à bas régime. Une précaution sans doute nécessaire, puisque la chenille est censée représenter une surface de contact au sol équivalente à celle d’une roue de 30 pouces (76 cm).

track1 vue en mouvement

Cette conception in house permet à Flux de revendiquer les performances suivantes : vitesse de pointe de 32 Km/h, franchissement de pentes allant jusqu’à 50% et capacité d’emport limitée à 110 Kg environ. Si le couple est immédiatement disponible, il faut stabiliser la planche et le rider, surtout en tout terrain. Le Track1 dispose pour ce faire de fixations au niveau des pieds et permet de fixer un guidon en aluminium optionnel, histoire de procurer des sensations de conduite différentes.

Sans guidon, accélération et freinage se gèrent via une télécommande sans fil fournie, comme sur la plupart des skates électriques.

track1 guidon

Livraison fin 2018

La batterie (à base d’accumulateurs 18650) est censée fournir une autonomie de l’ordre de 15 kilomètres, mais les performances varieront logiquement selon les terrains. Le mountainboard à chenille est donné pour environ 30 Kg sur la balance.

Voilà donc en résumé le Track1, entré sur Indiegogo il y a une dizaine de jours. Les fondateurs cherchent à réunir l’équivalent de 111 000 dollars de précommandes. A ce stade, il est toutefois bien précisé qu’ils disposent d’un prototype, mais que la production des modèles commerciaux n’est pas encore d’actualité.

Ils proposent pour ce faire la version de base (sans accessoire) à un tarif spécial early bid à 1995 dollars avec une livraison prévue aux alentours de novembre 2018. A terme, le Track1 devrait être vendu 3000 dollars dans sa version de base, et 3500 dollars dans la version accompagnée du guidon, de phares et d’autres accessoires.

A lire !

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
143 vues3
featured
143 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
354 vues
featured
354 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

KingSong verrouille les roues achetées en Chine via Aliexpress
Roue électrique
386 vues2
Roue électrique
386 vues2

KingSong verrouille les roues achetées en Chine via Aliexpress

Alex - 13 août 2020

Le constructeur chinois KingSong vient de prendre une mesure radicale pour lutter contre le marché gris : les roues achetées…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.