Kuickwheel Serpent-C : le skate électrique miniature

Alex
Rédigé le 8 août 2017
1672 vues

Nouvel entrant sur le marché de la mobilité électrique, Kuickwheel propose avec le Serpent-C un skateboard de seulement 46 cm de long. Donné pour moins de 3 Kg, il se veut le moins encombrant possible, mais cherche néanmoins à offrir des prestations adaptées aux déplacements urbains. Que vaut ce projet lancé aujourd’hui par l’intermédiaire d’une campagne Kickstarter ?

Kuickwheel fait partie de ces marques naissantes qui espèrent lancer leur premier produit grâce au financement participatif. Originaire de Chine, elle est en réalité une nouvelle émanation marketing de la société Fastwheel, qui produit et commercialise depuis 2014 des gyroroues sous ses propres couleurs. Via cette nouvelle entité, elle espère désormais s’attaquer au marché des skateboards électriques.

Kuickwheel Serpent-C : jusqu’à 18 Km/h

Son premier produit prend la forme d’une planche miniaturisée, la Kuickwheel Serpent-C. Avec 458 mm de long, le skate peut aisément se ranger dans un sac à dos ou se porter sous le bras, au bureau ou dans les transports en commun. Le poids reste également très contenu, à 2,9 Kg avec la batterie. Il est donc à la fois plus court et plus léger que le Inmotion K1 dont nous parlions récemment.

Le Serpent-C est animé par un moteur brushless de 300W installé au niveau de la roue arrière, doublé d’une batterie 24V et 2,9 Ah. L’ensemble est résistant à l’eau (IP54) et capable (en théorie) de rouler jusqu’à 10 Km sur une seule charge de batterie, avec une vitesse de pointe fixée à 18 Km/h.

Le skate de Kuickwheel se pilote via une télécommande très simple, connectée à la planche grâce à une liaison radio 2,4 GHz. Il n’est pour l’instant pas associé à une application mobile (contrairement à des modèles concurrents comme le Spectra ou le Bolt).

Kuickwheel specs

Télécommande et roues personnalisables

On se trouve donc a priori en présence d’un skate électrique assez classique au niveau de la construction, à ceci près qu’il faut composer avec une planche de petite taille. Dans son marketing et ses visuels promotionnels, Kuickwheel insiste sur le côté joueur de sa planche et sur les petits tricks qu’elle autorise. L’approche n’est pas sans rappeler celle des mini cruisers en plastique sans moteur qui sont revenus à la mode ces dernières années. Pour souligner l’allusion, Kuickwheel promet des roues 91A PU colorés en option.

Reste à voir comment la planche se comporte sur la distance. Elle est certainement très agréable lorsqu’il s’agit de s’amuser sur un terrain lisse, mais se prête-t-elle à des trajets plus longs ? Composé de bambou et d’érable, le deck devrait assurer une certaine rigidité à l’ensemble.

Gif Kuickwheel

Kuickwheel ouvre aujourd’hui les précommandes pour son Serpent-C via une campagne Kickstarter. La société affirme que les livraisons débuteront dès septembre dans tous les pays éligibles, ce qui signifie qu’elle cherche simplement à assure un certain de volume de ventes et non à financer sa recherche et développement.

Le prix public du Serpent-C est fixé à 349 dollars, mais les paliers Kickstarter permettent de profiter de prix réduits, à partir de 169 dollars. Attention toutefois à ne pas négliger les frais de livraison qui s’élèvent à 49 dollars pour la France.

Kuickwheel lance également dans le même temps un longboard électrique, le Serpent-W, dont nous reparlerons certainement bientôt.

 

A lire !

Inmotion lance la L9, sa nouvelle trottinette électrique
Trottinette électrique
44 vues
Trottinette électrique
44 vues

Inmotion lance la L9, sa nouvelle trottinette électrique

Alex - 3 avril 2020

Inmotion prépare le lancement d'une nouvelle trottinette électrique, la L9. Bientôt proposée à la précommande au travers d'une campagne Indiegogo,…

V11 : Inmotion lance la première roue suspendue
Roue électrique
60 vues
Roue électrique
60 vues

V11 : Inmotion lance la première roue suspendue

Alex - 3 avril 2020

Inmotion a levé le voile vendredi sur sa nouvelle roue électrique haut de gamme, la V11. Principale nouveauté : l'intégration…

Boosted Boards : quelles leçons tirer du fiasco ?
Skate Electrique
112 vues
Skate Electrique
112 vues

Boosted Boards : quelles leçons tirer du fiasco ?

Alex - 25 mars 2020

Longtemps considérée comme la marque numéro 1 d'un marché du skate électrique en plein essor, la société américaine Boosted a…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.