Ninebot One C+ : la bonne affaire venue de Chine

Alex
Rédigé le 17 juin 2018
248 vues

Destinée en premier lieu au marché chinois, la roue électrique Ninebot One C+ est aujourd’hui accessible aux consommateurs occidentaux par l’intermédiaire de plateformes comme Gearbest. Principal intérêt ? Un prix défiant toute concurrence : en import depuis la Chine, il est aujourd’hui possible de se procurer la Ninebot One C+ pour un prix avoisinant les 300 euros.

Bon plan 17/09 : Gearbest propose la One C+ en vente flash à seulement 275 euros !

A ce tarif, il faut accepter un délai d’expédition très long (un à deux mois) et tirer un trait sur l’essentiel du service après-vente, puisqu’il parait illusoire de renvoyer sa roue en Chine pour la faire réparer. Il faut aussi être à l’aise avec l’idée de colis déclarés à de très faibles valeurs faciales pour éviter les frais de douane.

Pour les internautes que ces contraintes n’effraient pas, la Ninebot One C+ achetée en Chine est probablement l’option la moins onéreuse possible pour acquérir une gyroroue de marque absolument neuve. Fort de ce constat, nous avons voulu vérifier ce que valait vraiment cette roue, et quelles sont les différentes qui la séparent de la Ninebot One E+ déjà testée sur Gyronews. Cette roue 16 pouces nous semble en effet une bonne option pour quelqu’un qui souhaite débuter la roue électrique : sa variante économique l’est-elle aussi ?

gyoroue ninebot one c+

Ninebot One C+ : 16 pouces et 220 Wh

Nous nous sommes donc procurés une Ninebot One C+, histoire de tirer les choses au clair et comparer les deux modèles, rigoureusement identiques sur bien des aspects. Nous n’allons pas ici détailler l’intégralité du fonctionnement de la Ninebot One C+ : pour un aperçu exhaustif des fonctionnalités et un avis détaillé, rendez-vous sur le test de la One E+. Cet article va quant à lui se concentrer sur les différences entre ces deux références.

Du carton à la coque extérieure de la roue, la E+ et la C+ sont identiques… à un petit détail près : alors que notre E+ adopte des coussins blancs, la C+ reçue de Chine propose des coussins noirs, sans doute moins salissants. Pour le reste, on retrouve la poignée (sans coupe-circuit), les pédales striées de grip, la coque en plastique blanc et la bande circulaire qui comprend les LED colorées de chaque côté.

Notez que la One C+ est livrée avec la même rallonge de valve et le même adapateur secteur que la E+, mais le cordon qui va du transformateur à la prise murale est aux normes chinoises : il faut donc se munir d’un adaptateur ou d’un câble secteur trois broches correspondant aux prises européennes (un cordon d’alimentation PC fait l’affaire).

C’est bien sûr à l’intérieur que les choses changent. La Ninebot One C+ embarque une batterie de 220 Wh, là où la One E+ dispose de 320 Wh. Une règle de trois nous indique que la C+ devrait donc disposer d’une autonomie équivalente aux deux tiers de celle de la E+.

application ninebot one c+

One C+ : entre 15 et 18 Km d’autonomie

Le rapport se vérifie à l’usage. Quand la batterie est chargée à 100%, l’application Ninebot by Segway indique une autonomie théorique de 29 Km sur la E+. Dans les mêmes conditions, la C+ retourne un rayon d’action théorique de 19 Km. En pratique, on dispose d’un peu moins de 15 Km avant que la batterie ne passe sous les 20% et n’active son mode limité.  L’autre petite différence relevée tient  à la vitesse maximale. Avec la Ninebot One C+, le tiltback qui freine automatiquement l’utilisateur se déclenche entre 18 et 20 Km/h, alors que l’on peut atteindre 22 ou 23 Km/h avec la E+. En ligne droite, on circulera donc à max 20 Km/h.

Pour le reste, les deux roues offrent le même niveau de réglages (sensibilité, mode éco à vitesse limitée réglable, éclairage LED personnalisable, verrouillage dans l’application, etc.), et un comportement routier globalement identique. La Ninebot One C+ présente donc à la fois les forces et les faiblesses de son homologue européenne : facile à prendre en main, confortable, mais limitée en termes de puissance moteur. Elle est en revanche cantonnée aux petits déplacements avec son autonomie de l’ordre de 15 à 18 Km.

Son tarif attractif et ses performances modestes la destinent bien aux néophytes qui veulent s’initier à la roue ou aux petits budgets qui voudraient s’équiper à moindre frais. Avec un achat en France, la One E+ (environ 599 euros), la KingSong KS-14M (499 euros) ou la Gotway MCM4 (entre 600 et 800 euros) constituent de bonnes alternatives.

zoom pédale ninebot one c plus

A lire !

Plan vélo : que faut-il en attendre pour les NVEI ?
Réglementation
23 vues
Réglementation
23 vues

Plan vélo : que faut-il en attendre pour les NVEI ?

Alex - 14 septembre 2018

Trois ministres, des télévisions en direct et 25 mesures phare : le gouvernement a dévoilé vendredi à Angers les contours…

M365 Tools, Hud, Battery : les applis à connaître
Trottinette électrique
26 vues
Trottinette électrique
26 vues

M365 Tools, Hud, Battery : les applis à connaître

Alex - 14 septembre 2018

La popularité de la M365 a motivé le développement de plusieurs applications mobile compagnon non officielles. Proposées sur Android, elles…

Inmotion veut lutter contre l’import depuis la Chine
Roue électrique
78 vues1
Roue électrique
78 vues1

Inmotion veut lutter contre l’import depuis la Chine

Alex - 26 août 2018

Inmotion a annoncé le 23 août dernier une nouvelle mesure de lutte contre l'import de ses produits depuis la Chine…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.