Loomo : le robot gyropode de Segway s’arrache déjà

Alex
Rédigé le 6 mars 2018
2327 vues 1 Commentaires

Carton plein pour Loomo : quelques semaines après sa présentation au CES de Las Vegas, le robot gyropode de Segway entre aujourd’hui en phase de précommande via une campagne Indiegogo. Les cent premiers exemplaires sont proposés à 1299 dollars hors taxe, avant passage au prix standard pré-lancement de 1499 dollars. Les livraison sont prévues pour mai 2018, aux Etats-Unis ou en Europe.

gif animé loomo by segway

Au fait, Loomo, qu’est-ce que c’est ? En simplifiant, disons qu’il s’agit d’un gyropode semblable au Ninebot Plus auquel on serait venu greffer un écran en forme de tête munie d’une caméra, des petits bras non articulés et des fonctions intelligentes censées en faire un petit robot assistant du quotidien.

D’un côté, on a donc un gyropode sur lequel on peut monter pour se déplacer avec une vitesse de pointe de 18 Km/h  et une vingtaine de kilomètres d’autonomie. La proposition de valeur est à peu près celle du Ninebot Plus, avec une stabilité assurée par gyroscope et des virages qui se négocient simplement en appuyant avec l’intérieur des genoux sur l’axe vertical de l’engin.

De l’autre, on a donc le robot, qui constitue ici la véritable nouveauté. Le Mini Plus dispose déjà d’une fonction permettant de demander le suivi automatique de l’utilisateur (histoire que votre gyropode porte vos courses, par exemple). Avec Loomo, le dispositif s’enrichit d’un vrai système informatique et d’un petit écran motorisé qui affichera les expressions du robot et servira aux interactions courantes, au geste ou à la voix.

La partie intelligente repose sur des composants fournis par Intel, avec en premier lieu la caméra Intel Realsense, capable d’opérer des algorithmes de reconnaissance de forme ou de signaler la présence d’obstacles. Elle devrait en théorie permettre à Loomo de se déplacer de façon semi-autonome sans se prendre le premier mur venu. Surtout, elle ouvre la voie à de nombreuses fonctionnalités qui restent à concevoir mais étendront certainement le champ des usages possibles. De la surveillance à la livraison en passant par la téléprésence, de nombreux scénarios intéressants sont certainement envisageables.

loomo capteurs et connectique

Pour encourager les créateurs, Segway Robotics met d’ailleurs à disposition un kit de développement dédié, le Loomo Android SDK. Son adoption et l’arrivée de véritables applications pensées pour Loomo sont le prérequis indispensable au succès de ce nouvel engin, histoire qu’il ne reste pas un simple gyropode vaguement enrichi d’un écran et de bras maladroits…

En attendant, les amateurs semblent au rendez-vous : une trentaine de Loomo ont trouvé preneur en seulement quelques heures sur Indiegogo.

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
345 vues1
Tests
345 vues1

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
506 vues3
featured
506 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
700 vues
featured
700 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

1 commentaire

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.