Le Royaume Uni prêt à autoriser les trottinettes électriques sur la voie publique

Alex
Rédigé le 19 mars 2020
503 vues

Si la trottinette électrique s’est rapidement imposée comme un élément incontournable du paysage dans la plupart des grandes villes européennes, la Grande-Bretagne fait (une fois de plus) bande à part. L’utilisation d’une trottinette électrique y est en effet doublement interdite, sur le trottoir et sur la route.

Le risque d’amende n’empêche toutefois pas de nombreux britanniques de s’adonner aux joies de la mobilité électrique, mais ceux-ci le font aujourd’hui en totale illégalité dès qu’ils circulent sur la voie publique. La donne pourrait cependant changer d’ici 2021, dans la foulée des adaptations réglementaires survenues en France, en Allemagne ou en Belgique.

Le département du Transport vient en effet d’annoncer la mise en place d’un programme destiné à explorer de nouvelles formes de transport capables de répondre aux enjeux pratiques et environnementaux auxquels est confronté le Royaume-Uni. Ce plan, doté de 90 millions de livres (environ 100 millions d’euros), doit permettre de tester en conditions réelles trois innovations liées à la mobilité : le transport de matériel médical par drone, la mobilité en tant que service (MaaS) et les trottinettes électriques !

Pour ces dernières, le gouvernement explique vouloir déterminer dans quelles conditions autoriser leur circulation de façon à garantir la sécurité des usagers de la route. Il évoque un âge minimum, l’obligation de disposer d’une assurance et la nécessité de conduite un engin répondant à certains standards techniques. Dans les médias, certains commentateurs évoquent 16 ans comme âge minimum et parlent du port du casque obligatoire.

Le département des Transports précise par ailleurs vouloir mettre à profit cette phase de test pour réfléchir à l’impact de l’arrivée de ces trottinettes sur l’espace public, en prévoyant par exemple des espaces de stationnement adaptés.

Bref, après la restriction, la Grande Bretagne semble décidée à s’ouvrir à la mobilité électrique, mais elle souhaite dans le même temps éviter les désagréments liés à la prolifération anarchique des flottes en libre-service. Simple common sense ! 

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
138 vues1
Tests
138 vues1

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
298 vues3
featured
298 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
497 vues
featured
497 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.