Halo City de Onemile, entre scooter et trottinette

Alex
Rédigé le 21 octobre 2018
294 vues

Croisé sur le salon Autonomy, le Halo City de Onemile se présente comme un drôle d’hybride entre scooter et trottinette. L’engin se conduit assis, roule à 25 Km/h sur ses petites roues de 10 pouces et se contrôle via une poignée d’accélérateur au guidon. Son design original offre une autre caractéristique bienvenue : il se plie en deux secondes.

Au premier abord, le Halo City intrigue : il ne ressemble ni tout à fait à une trottinette électrique, ni vraiment à un vélo électrique pliant. On se rapproche plus du concept de scooter draisienne (voir par exemple le P2 d’Inmotion), mais avec des proportions différentes, marquées notamment par le cadre ajouré ou l’épaisse potence qui renferme l’électronique. Celle-ci est moulée d’un bloc, sans soudure ou jonction visible, ce qui confère au Halo City une très bonne résistance à l’eau. Onemile propose une garantie de cinq ans sur les éléments de structure.

Le design se met au service du système de pliage, qui permet véritablement de regrouper les éléments du Halo City en un tournemain. A l’arrivée, on dispose d’un vélo pié dans le sens de la longueur, un peu comme une poussette canne : on peut ensuite simplement le charrier derrière soi, le ranger dans un coffre ou prendre les transports en commun, en gardant tout de même en tête son poids d’environ 15 Kg.

Déplié, le scooter de Onemile se pilote simplement  : contact, poignée d’accélérateur, poignées de frein. Le confort est plutôt bon grâce à un amortisseur au niveau de la selle et aux roues gonflables, mais le guidon et l’écartement avec la selle ne sont pas réglables. Les plus grands risquent donc de se sentir un peu à l’étroit. Cela dit, le Halo City n’a pas vocation à accomplir de très grands trajets : il est plutôt pensé comme un compagnon du dernier kilomètre et des petits trajets urbains. Les performances sont modestes, moteur 250W oblige, mais le freinage est très efficace grâce aux deux freins à disque avant et arrière (à câble). La batterie 8,7Ah sur 36V est donnée pour 35 Km d’autonomie théorique (sans doute un peu optimiste).

En option, on peut installer un panier, un rétroviseur ou un support de plaque d’immatriculation, pratique si jamais la future loi de mobilité décidait de ranger les NVEI dans la case des véhicules terrestres à moteur devant porter une plaque. L’engin est disponible depuis le mois de juin. On le trouve référencé dans une douzaine d’enseignes en France, ainsi que dans un magasin de Barcelone et en Suisse. Plusieurs de ces revendeurs sont spécialisés dans le nautisme : sa compacité une  fois plié et sa résistance à l’eau font en effet du Onemile un bon scooter d’appoint pour les escales à terre !

Le Halo City est affiché au prix public de 1500 euros.

 

A lire !

A Paris, rouler sur les trottoirs pourra coûter 135 euros
Réglementation
30 vues
Réglementation
30 vues

A Paris, rouler sur les trottoirs pourra coûter 135 euros

Alex - 22 mars 2019

Paris part en guerre contre les comportements dangereux en trottinette électrique. La ville a annoncé jeudi lors d'une conférence de…

M365 : le firmware 1.5.1 bloque les modifications
Trottinette électrique
37 vues1
Trottinette électrique
37 vues1

M365 : le firmware 1.5.1 bloque les modifications

Alex - 22 mars 2019

Xiaomi distribue depuis quelques jours une mise à jour aux utilisateurs de sa trottinette électrique vedette, la M365. Estampillée 1.5.1,…

Onewheel Pint : une version « mini » plus abordable
Skate Electrique
43 vues
Skate Electrique
43 vues

Onewheel Pint : une version « mini » plus abordable

Alex - 18 mars 2019

Le spécialiste du "monoskate" électrique Future Motion a annoncé le 12 mars dernier sa nouvelle planche, la Onewheel Pint. Attendue…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.