Avec le Yuvy, Elwing passe au vélo électrique

Alex
Rédigé le 18 avril 2020
853 vues

Après les skateboards, place au deux roues pour les bordelais d’Elwing : la société a dévoilé début avril son premier vélo électrique, le Yuvy. Un modèle biplace, équipé de composants génériques faciles à remplacer et accompagné de nombreux accessoires permettant d’en personnaliser l’usage.

Pour concevoir son Yuvy, Elwing s’est inspiré de l’expérience déjà acquise avec le Powerkit, son skate électrique sur mesure : elle a sollicité sa communauté d’acheteurs potentiels afin d’essayer de comprendre quels étaient leurs besoins et envies autour de ce premier vélo à assistance électrique.

Il en résulte un modèle dont le design s’inscrit dans la lignée des fatbikes électriques confortables à tendance vintage tels que le Super73 ou le Garrett Miller, avec des roues de 20 pouces de diamètre ( et des pneus de 4 pouces de large) accompagnées d’une structure tubulaire très ouverte. Plutôt qu’un cadre droit, Elwing a fait le choix d’un col de cygne qui rend le vélo plus mixte et facilite l’installation d’accessoires.

Elwing Yuvy : composants génériques et design modulable

Sur le plan technique, le moteur situé en roue arrière vient du constructeur chinois Bafang, qui équipe la plupart des vélos électriques à petit prix du marché. Les pneus sont un modèle courant de chez Kenda, et le dérailleur 7 vitesses est un Shimano Altus. Rien d’exceptionnel, mais le recours a des composants très génériques garantit qu’il sera facile de réparer ou remplacer une pièce en cas de défaillance.

La batterie (13 Ah, 48V) s’installe quant à elle sous la longue selle bi-place. Le vélo propose enfin un phare avant ainsi qu’un petit compteur LCD (le C961 de Bafang) avec affichage des informations courantes.

L’originalité du Yuvy vient de la gamme d’accessoires proposée par Elwing. Le constructeur s’est d’abord assuré que son vélo puisse accueillir des produits courants comme les sièges bébé ou les bagages d’appoint de grandes marques telles que Zefal, Thule, Bobike ou Décathlon. Il propose en parallèle une série d’accessoires commercialisés en propre. Ce sont eux qui sont censés faire la modularité du Yuvi, en permettant par exemple d’ajouter un panier avant ou arrière, un coffre central, des repose-pieds pour le passager ou un rack à planche de surf.

gif elwing yuvi accessoires

Elwing annonce par ailleurs la disponibilité prochaine d’un « smart tracker », un module GPS capable de suivre à la trace le Yuvy, émettre une alerte en cas de vol ou détecter la survenue d’un accident.

Le Yuvy sera disponible en septembre 2020 au prix public conseillé de 1399 euros, duquel les acheteurs pourront déduire les éventuelles primes VAE auxquelles ils seraient éligibles. Il est d’ores et déjà possible de précommander le vélo en échange d’un acompte de 299 euros. Le code disponible via ce lien vous permettra de bénéficier d’une réduction de 2%.

 

 

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
345 vues1
Tests
345 vues1

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
506 vues3
featured
506 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
700 vues
featured
700 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.