Uno Bolt, la gyroroue avec selle et guidon

Alex
Rédigé le 9 octobre 2017
2493 vues 3 Commentaires

Basée en Floride, Uno Bolt développe une monoroue électrique d’un genre particulier : elle repose sur une large roue surmontée d’une selle et prolongée par un guidon tourné vers l’avant. La roue Uno Bolt est aujourd’hui proposée en prévente via Indiegogo après une première campagne suspendue sur Kickstarter. Son histoire est emblématique des difficultés auxquelles se heurtent les startups innovantes dans le monde de la mobilité urbaine…

Uno Bolt, pour faire de la roue assis

Par certains aspects, la roue Uno Bolt rappelle un peu le projet K01 de Kiwano : on retrouve le principe de la roue stabilisée par action gyroscopique, mais l’équilibre est également assuré grâce à un guidon.

Uno Bolt va un cran plus loin puisqu’ici la roue est intégrée à un châssis tubulaire surmonté d’une selle. On s’installe donc assis, ou plutôt légèrement accroupi, puis l’on pose ses pieds sur les pédales au moment de commencer à avancer. Le pilotage se fait uniquement au poids du corps : on bascule son poids vers l’avant en poussant le guidon pour avancer, on tire vers soi en se déportant vers l’arrière pour freiner avec l’assistance d’une poignée de frein, et on se penche sur les côtés pour tourner.

Gyroroue Uno Bolt

Cette position légèrement accroupie paraîtra certainement ridicule à certains, mais elle est probablement confortable. C’est en tout cas la promesse formulée par Uno Bolt, qui affirme que sa roue est taillée pour les déplacements domicile travail et des distances de plusieurs kilomètres. Elle repose sur un pneu de belles dimensions : 18 pouces de diamètres et 10 pouces (25 cm) de largeur.

Sous la selle, on trouve un bloc batterie amovible 4,4 AH qui alimente le moteur (1000W théoriques) en 60V. La roue Uno Bolt est donnée pour une vitesse de pointe de 35 Km/h et une autonomie de l’ordre de 40 kilomètres. Elle est également munie d’un petit compteur électronique et d’un phare LED comme on en trouve sur la plupart des trottinettes électriques.

A l’arrêt, l’Uno Bolt bascule vers l’arrière et se repose sur les deux tiges métalliques qui prolongent la selle, celles-ci jouant le rôle de béquille. Bref, il s’agit d’un appareil un peu massif (20 Kg) mais plutôt attrayant. Largement de quoi susciter la curiosité des amateurs !

Gyroroue Uno Bolt

Une campagne Kickstarter suspendue

Uno Bolt s’est lancé le 12 août dernier sur Kickstarter. Les fondateurs expliquent que la campagne a vocation à remplir le carnet de commandes et apporter les fonds nécessaires à l’entrée en production des premières roues. Ils promettent une livraison rapide, aux alentours du mois de décembre. La roue est vendue 999 dollars en early bid, 1099 dollars ensuite, avec deux trois goodies offerts aux premiers sponsors.

Rapidement, la campagne atteint son objectif plutôt modeste de 20 000 dollars… mais 24 heures avant la fin de la campagne, Kickstarter annonce sa suspension ! Dans ce cas de figure, toute la campagne est bloquée, l’argent est rendu aux backers, mais aucune explication publique n’est donnée. Quelques jours plus tard, Uno Bolt lance une nouvelle campagne, mais sur Indiegogo cette fois. Quelle mouche les a donc piqués ?

L’un des fondateurs d’Uno Bolt a fini par livrer des explications au travers d’un live vidéo adressé aux backers Kickstarter. Selon lui, la plateforme de financement participatif aurait suspendu leur campagne suite à des plaintes déposées par des sociétés chinoises revendiquant la paternité de son invention.

Lui affirme que ces sociétés n’ont fait que plagier Uno Bolt, et évoque de pâles copies vendues quelques centaines de dollars sur Aliexpress. Il indique encore avoir transmis à Kickstarter toute la propriété intellectuelle, protégée par brevets, du projet. La plateforme leur aurait alors proposé de relancer une nouvelle campagne sans réussir à les convaincre, d’où cette migration sur Indiegogo.

Difficile de connaître le fin mot de l’histoire, mais l’expérience a montré que les projets innovants faisaient très rapidement l’objet de clones à bas prix, parfois produits par les mêmes usines que celles mandatées par l’inventeur pour la production de son produit…

Sur Indiegogo, Uno Bolt assure ses précommandes pour encore 6 jours, mais peut d’ores et déjà se réjouir d’avoir recueilli plus d’une vingtaine de commandes. La livraison est assurée gratuitement dans de nombreux pays, dont la France.

A lire !

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
143 vues3
featured
143 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
354 vues
featured
354 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

KingSong verrouille les roues achetées en Chine via Aliexpress
Roue électrique
385 vues2
Roue électrique
385 vues2

KingSong verrouille les roues achetées en Chine via Aliexpress

Alex - 13 août 2020

Le constructeur chinois KingSong vient de prendre une mesure radicale pour lutter contre le marché gris : les roues achetées…

3 Commentaires

    • Bonjour Franck, je ne suis pas sûr de comprendre votre message : nous ne vendons rien sur Gyronews, il faut vous adresser au site sur lequel vous essayez d’acheter. Les liens dans l’article font référence à des campagnes de financement participatif qui ont l’air terminées !

      Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.