Test Kugoo S1 Pro : une trottinette premier prix intéressante

Alex
Rédigé le 1 août 2019
249 vues 2 Commentaires

La Kugoo S1 Pro est la nouvelle variante d’un modèle générique qui sert de base à de nombreuses trottinettes électriques à petit prix commercialisées en ligne ou dans la grande distribution sous des marques diverses. Reste à voir ce qui distingue ce modèle « Pro » de la Kugoo S1 standard testée dans nos colonnes en février dernier ? Les réponses dans notre test complet de la Kugoo S1 Pro.

Bon plan 10/09 : affichée à 326 euros sur Geekbuying avec une livraison depuis la Pologne, la Kugoo S1 Pro profite d’un cashback de30 dollars. La trottinette est livrée avec un chargeur aux normes françaises et un sac de transport.

Kugoo S1 Pro : les nouveautés annoncées

La Kugoo S1 Pro a fait son entrée sur les plateformes de vente en ligne au début du printemps, soit peu de temps après la disponibilité en Chine de la fameuse Xiaomi M365 Pro. Dans ce contexte, l’utilisation du suffixe Pro ne doit rien au hasard : le constructeur qui fabrique les engins Kugoo capitalise sur le marketing de son concurrent pour faire passer l’idée selon laquelle cette S1 Pro serait une version significativement améliorée du modèle de départ. En pratique, les évolutions sont réelles, mais leur portée est limitée.

kugoo s1 pro

Commençons notre tour du propriétaire par un examen du châssis et des accessoires proposés. La structure et les dimensions de la Kugoo S1 Pro restent rigoureusement identiques à celle de la version non Pro, avec une ligne générale toujours calquée sur ce que propose E-Twow avec sa Booster. On retrouve par ailleurs la double suspension (avant / arrière), le système de pliage actionnable au pied, et le garde-boue arrière faisant office de frein au pied.

Clignotants au guidon

Le deck s’enrichit d’un grip intégral, là où la S1 se limitait à une simple bande centrale. Il inaugure également des réflecteurs situés à l’avant et à l’arrière du plancher, pour améliorer la visibilité de nuit. Même logique au guidon avec une nouveauté moins courante : l’intégration de feux à l’extrémité des poignées. Actionnés par un petit bouton situé dans l’axe du guidon, ils peuvent s’allumer soit en en éclairage fixe, soit en clignotant, indépendamment du phare principal. L’idée est plutôt bonne : elle permet de disposer d’un éclairage à hauteur de guidon visible de l’arrière. L’utilisation en tant qu’avertisseur de changement de direction n’est en revanche pas vraiment envisageable : elle impliquerait de lâcher le guidon d’une main en roulant pour actionner le bouton à chaque tournant…

clignotant kugoo s1 pro

Pneus pleins en nid d’abeille

Côté roues, la Kugoo S1 Pro reste sur des pneus pleins, mais on passe cette fois à des pneus « nid d’abeille », dont la structure trouée est censée favoriser l’absorption des chocs et des vibrations. La roue arrière adopte par ailleurs un pneu plus large et plus plat que celui de la S1 standard, ce qui est censé améliorer le confort au roulage.

En pratique ? Les pneus alvéolés ne changent pas radicalement la donne comparés aux pneus pleins standard de la S1. Le confort se révèle toujours inférieur à celui que procurent des pneus à chambre à air, et la structure nid d’abeille ne limite pas particulièrement les vibrations transmises au plancher ou au guidon. Les suspensions de la Kugoo S1 Pro limitent l’inconfort, mais la glisse reste en-deçà de celle offerte par un modèle de type M365. Les pneus nid d’abeille amènent tout de même un avantage : un roulage légèrement plus silencieux que sur la S1 standard. L’adhérence reste très bonne sur bitume sec, et correcte sur des terrains accidentés. Comme avec tous les pneus pleins à gomme plutôt dure, elle se dégrade sérieusement sur route mouillée.

kugoo s1 pro avant

Kugoo S1 Pro : performances et autonomie

Les performances de la Kugoo S1 Pro devraient a priori se situer dans la droite ligne de celles de la version non Pro : les deux trottinettes partagent en effet le même moteur 350W situé en roue avant. Les performances et le ressenti ne sont toutefois pas identiques, notamment en termes de couple et d’accélération : à notre grande surprise, la Kugoo S1 Pro semble offrir des performances légèrement inférieures à celles de sa devancière.

Comment expliquer ce phénomène ? Il est difficile d’obtenir des informations techniques un tant soit peu fiables sur ce genre de modèles. Pour comprendre, nous en sommes donc réduits à nos propres observations, réalisées notamment à l’aide de l’afficheur LCD de la trottinette, qui affiche en temps réel la tension et l’intensité mesurées en sortie de batterie. Un examen un peu attentif de l’intensité confirme ce que laissait augurer notre première impression au guidon : le contrôleur de la S1 Pro limite à 11 ampères l’intensité demandée à la batterie lors des phases d’accélération, là où la S1 standard autorise à puiser jusqu’à 14 ampères en pic. Or qui dit réduction de l’intensité (ici d’environ 20%) dit réduction de la puissance délivrée par le moteur en crête : notre ressenti serait donc fondé ?

compteur kugoo s1 pro

Un passage sur le site chinois Geekbuying, d’où vient notre exemplaire de test, donne un élément possible de réponse. La trottinette Kugoo S1 Pro y est en effet vendue selon plusieurs configurations, avec une vitesse max variant selon les modèles entre 25 et 30 km/h. L’objectif de la manœuvre est simple : permettre aux internautes d’acheter un modèle répondant à leurs éventuelles contraintes légales (ou leur donner accès à un engin dont ils savent qu’il dépasse la limitation de vitesse en vigueur dans leur pays, question de point de vue). Pour l’instant, aucune référence n’est adaptée aux 20 km/h qui pourraient finalement s’imposer en France, mais les réglages ne seraient pas très compliqués à mettre en oeuvre en usine.

En attendant une éventuelle adaptation, notre exemplaire de test est officiellement limité à 25 km/h, ce qui pourrait expliquer cette réduction de l’intensité max délivrée par le contrôleur. En pratique, elle atteint 27 ou 28 km/h compteur sur du plat, soit 25 ou 26 km/h mesurés au GPS. Plus que la vitesse de pointe, c’est ici le couple et l’accélération qui n’impressionnent pas particulièrement, avec des performances qui doivent se situer quelque part entre une M365 (non Pro) et une Ninebot ES2.

kugoo s1 pro suspension arrière

Kugoo S1 Pro : environ 20 km d’autonomie

La Kugoo S1 Pro adopte une batterie 7500 mAh, en légère hausse par rapport à la version standard. Elle offre une petite vingtaine de kilomètres d’autonomie réelle sur des trajets urbains, un rayon d’action suffisant pour envisager de vrais déplacements ou de petites balades. La vitesse de pointe se maintient globalement sur toute la charge, mais le couple et l’accélération décroissent au fil du temps : la trottinette met un peu plus de temps à s’élancer quand on entre dans la deuxième moitié de la réserve d’énergie.

Au passage, comme sur la S1, l’affichage LCD lit la tension en temps réel en sortie de la batterie, ce qui signifie que la jauge d’autonomie fluctue en fonction de la puissance demandée à un instant T. Le niveau de batterie restant baisse par exemple pendant les phases d’accélération, mais il remonte dès que la vitesse est stabilisée ou pendant les phases de freinage. Rien de bien gênant mais mieux vaut être prévenu pour éviter de paniquer en voyant son indicateur de batterie baisser d’un seul coup !

kugoo s1 pro système de pliage

Pour le reste, la Kugoo S1 Pro offre des prestations globalement satisfaisantes. Le freinage électromagnétique (assuré par le moteur sur la roue avant) se révèle plutôt mordant même s’il n’offre aucune progressivité. Le frein au pied arrière offre une sécurité supplémentaire pour les situations d’urgence, même s’il est lui aussi difficile à manier avec précision. On se méfiera en revanche des indications relatives à une certification IP 54, visant à garantir la résistance aux éclaboussures ou à la poussière : la trottinette est globalement bien finie, mais il lui manque de sérieux joints en silicone pour que son contrôleur et son compartiment batterie ne prennent aucun risque sous la pluie. Comme pour la S1 standard, on vous déconseille donc vivement d’utiliser la Kugoo S1 Pro les jours de mauvais temps, à moins que vous n’amélioriez vous même son étanchéité.

cable feu arrière kugoo s1 pro

Kugoo S1 Pro : avis et conclusion

Au terme de ce test, quel avis donner sur la Kugoo S1 Pro ? Comparée à la version précédente, force est de constater que les évolutions sont mineures. L’éclairage aux poignées du guidon est une bonne idée, l’introduction des pneus alvéolés améliore très légèrement le confort, la nouvelle batterie prolonge un peu l’autonomie… et c’est à peu près tout.

kugoo s1 pro pliée

La S1 Pro n’est pas à proprement parler un nouveau modèle : elle se présente plutôt comme une version légèrement révisée de la S1 déjà largement distribuée sous de nombreuses marques (Kugoo mais aussi UrbanGlide et bien d’autres). Elle conserve donc tous les avantages mis en avant dans notre test de la S1 : le poids plume de 11,5 kg, l’encombrement limité, l’absence de risque de crevaison, l’écran bien lisible, les poignées repliables, etc. Dépourvue de liaison Bluetooth, elle n’offre en revanche aucune possibilité de mise à jour ou de modification logicielle.

kugoo s1 pro guidon

En définitive, la Kugoo S1 Pro se présente comme une trottinette premier prix qui fait le job. La potence ne présente aucun jeu suspect comme sur une M365, les promesses de vitesse et d’autonomie sont globalement tenues. Elle reste en revanche un modèle « no-name », issu d’un constructeur désireux de faire du volume, sans garantie précise quant à la provenance des modules lithium-ion ou au contrôle qualité. À 330 euros en prix standard, elle est recommandée si le prix est votre principale contrainte ou si vous êtes allergique à Xiaomi et aux risques de crevaison.

A lire !

Test Samebike LO26 : VTT pliant électrique à 700 euros
Tests
10 vues
Tests
10 vues

Test Samebike LO26 : VTT pliant électrique à 700 euros

Alex - 21 octobre 2019

Notre test du jour est consacré à un VTT électrique pliant d'origine chinoise, le Samebike LO26. Vendu aux alentours de…

E-Twow Booster GT en approche
Trottinette électrique
50 vues
Trottinette électrique
50 vues

E-Twow Booster GT en approche

Alex - 13 octobre 2019

Dévoilée dans le courant de l'été, la trottinette électrique E-Twow Booster GT sera disponible d'ici la fin du mois d'octobre.…

Comment bien choisir sa trottinette électrique ?
Trottinette électrique
70 vues
Trottinette électrique
70 vues

Comment bien choisir sa trottinette électrique ?

Alex - 12 octobre 2019

Vous envisagez l'acquisition d'une trottinette électrique mais ne savez pas bien comment vous y retrouver dans la jungle des modèles…

2 Commentaires

  1. Article intéressant et conforme à mes observations.
    J’avoue que le prix (et la peur de crever avec une Xiaomi) était un critère pour moi.
    Du coup j’ai investi dans une Kugoo S1 Pro et j’en suis pour l’instant très satisfait.
    J’avais une seule crainte, les côtes. Au final, avec mes 70kg, je monte l’avenue de la Tranchée à Tours (1km à environ 6 %) sans difficulté, à environ 18km/h…

    Répondre
  2. Bonjour
    J ai une toute nouvelle Mi 365. Je souhaite la débrider.
    Malgré la consultation de plusieurs Tuto, je ne sais pas comment PRATIQUEMENT, trouver un site, le paramétrer et mettre à jour la version.
    Quand je dis pratiquement c est: quelle est l appli? Comment l avoir à l écran? Et comment la charger sur la trottinette ?

    Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.