Loi gyroroue ou trottinette : participez au débat

Alex
Rédigé le 10 janvier 2018
36 vues

Suite à la tenue des Assises nationales de la mobilité, en décembre dernier, le gouvernement pourrait enfin fixer un cadre réglementaire plus clair (et donc plus strict) autour des engins de déplacement personnel parmi lesquels les gyroroues et autres trottinettes électriques qui nous occupent sur Gyronews. Un grand sondage appelle les wheelers, trotteurs et autres adeptes à donner leur avis.

Un sondage pour traduire la réalité des usages

Faut-il rouler sur la route, sur le trottoir ou sur les pistes cyclables ? Aujourd’hui, la situation est plutôt floue, ce qui risque de poser des problèmes à long terme. Avec la démocratisation de ces engins, il est donc important que le législateur lève toute ambiguïté.

Reste à savoir dans quel sens soufflera le vent : une future loi sur la mobilité pourrait par exemple décider d’évincer les  véhicules électriques des trottoirs, ou au contraire interdire totalement leur circulation sur la route. Pour que les usages liés à la micro-mobilité se développent sereinement, il est important que cette décision ne soit pas prise à la légère.

« Depuis les Assises de la mobilité, on a des gens qui discutent d’un futur encadrement législatif, mais personne ne vient demander l’avis des utilisateurs », explique Christophe Bayart, fondateur du revendeur spécialisé Mobility Urban, interrogé par Gyronews. « Nous avons pris l’initiative de lancer ce sondage pour que les usagers puissent se prononcer directement entre les deux positions qui sont à l’étude. Une fois que la décision sera prise, il sera trop tard ! ».

Mobility Urban a donc mis en ligne un sondage qui vise à recueillir l’avis des utilisateurs sur l’éventuelle réglementation à venir. Dans le même temps, il en profite pour essayer de clarifier la façon dont la gyroroue ou la trottinette électrique sont utilisées au quotidien. « Parmi les intervenants aux Assises de la mobilité, on a des gens qui pensent que la mobilité électrique se limite au dernier kilomètre. C’est méconnaître les usages réels et le fait que chez certains, la roue remplace la voiture ! », alerte Christophe Bayart.

Il espère désormais récolter un nombre important de participations au sondage, de façon à ce que les chiffres soient significatifs. « Nous allons demander à d’autres revendeurs de faire circuler l’information, et nous engageons évidemment à partager les résultats avec la communauté », précise le patron de Mobility Urban. Les résultats auront vocation à soutenir les associations locales d’usagers telles que Wheelers33 (par ailleurs organisateur des premiers Wheels Games) dans leurs démarches vis-à-vis des collectivités.

vélo interdit panneau

Assimilé à un cycle ou à un piéton amélioré ?

Bien que les rapports réalisés par le CNSR (sécurité routière) et la DGE (Direction Générale des Entreprises) n’aient pas été rendus publics, Mobility Urban présente dans un long billet les deux propositions qui ont de bonnes chances d’être soumises au législateur lors de la préparation de la prochaine loi de mobilité.

En simplifiant, la recommandation formulée par la sécurité routière propose d’assimiler les véhicules électriques à des cycles, et donc de les assujettir à une réglementation identique à celle qui frappe les vélos. Dans ce contexte, on pourrait donc légalement circuler sur les pistes cyclables et emprunter la route quand aucune infrastructure dédiée n’existe. En revanche, il serait interdit de rouler sur les trottoirs. A l’inverse, la DGE se prononce en faveur d’un statut dérivé de celui du piéton : l’utilisation serait autorisée sur les trottoirs à 6 Km/h max, tolérée sur les pistes cyclables et strictement interdite sur la chaussée.

Il est important de noter que les débats concernent les Engins de Déplacement Personnel (EDP) dans leur ensemble : autrement dit, ils envisagent à la fois les véhicules électriques et les équipements tels qu’une trottinette mécanique. C’est un point particulièrement problématique : l’usage du wheeler qui utilise sa roue pour aller travailler tous les matins n’est pas le même que celui de la famille qui se promène en trottinette ou en hoverboard le dimanche après-midi. Le sondage évoqué plus haut vise justement à mettre en lumière cette distinction.

Y’aura-t-il d’autres règles spécifiques ?

Considérer la roue ou la trott’ électrique comme un cycle pourrait se traduire par d’autres obligations particulières telles que le port du casque, l’installation d’un avertisseur sonore ou l’obligation de disposer d’éclairages (voire d’un gilet réfléchissant). L’option piéton amélioré se traduirait elle aussi par des contraintes spécifiques plus difficiles à déterminer aujourd’hui.

D’une façon ou d’une autre, l’encadrement légal se traduira par quelques restrictions ou obligations qui en agaceront certainement plus d’un. Après tout, on peut se dire que je ne fais de mal à personne aujourd’hui en alternant entre le trottoir, les pistes cyclables et la chaussée en fonction de la densité de la circulation et de la qualité des infrastructures. Mais que se passera-t-il demain quand il y aura 5, 10 ou 100 véhicules électriques sur le même axe urbain ? Le flou actuel est confortable à court terme, mais la mobilité urbaine est un phénomène amené à durer.

Nous vous encourageons donc à prendre part au débat, à participer à ce sondage et à relayer l’information autour de vous !

 

A lire !

KKA S1 : le Streetcarver revient sous forme d’e-skate
Skate
14 vues
Skate
14 vues

KKA S1 : le Streetcarver revient sous forme d’e-skate

Alex - 13 janvier 2018

Souvent, les skates électriques se suivent et se ressemblent, mais le projet KKA S1 semble reposer sur quelques idées intéressantes…

IOTATrax, une mini-roue entre gyroroue et hoverboard
Gyroroue
21 vues2
Gyroroue
21 vues2

IOTATrax, une mini-roue entre gyroroue et hoverboard

Alex - 12 janvier 2018

Figurez-vous une gyroroue plus large que haute avec non pas une mais deux roues situées en position centrales, entre les…

QiCycle EF1 : comment débrider et mettre à jour ?
Divers
27 vues
Divers
27 vues

QiCycle EF1 : comment débrider et mettre à jour ?

Alex - 12 janvier 2018

Conçu avant tout pour le marché chinois, le vélo électrique pliant Xiaomi QiCycle EF1 se plie aux réglementations locales et…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.