Le Galuchon : un sac à dos connecté pour la mobilité

Alex
Rédigé le 19 octobre 2018
151 vues

Destiné aux cyclistes, trotteurs et autres adeptes de la mobilité électrique, le Galuchon est un sac à dos connecté pensé pour améliorer la visibilité de son porteur et fournir des informations de guidage grâce à des vibrations. Lancé en mai 2017 par l’intermédiaire d’une campagne Kickstarter qui avait permis de lever 18 000 euros, il était présent cette semaine au salon Autonomy 2018.

Le Galuchon a été imaginé par deux français, réunis au sein d’une startup baptisée Galanck. On accède à l’intérieur du sac par le sommet, en écartant les deux bretelles lumineuses. L’idée est ingénieuse : quand il est porté sur le dos, la tension exercée sur les bretelles empêche le sac de s’ouvrir, ce qui peut être pratique pour dissuader des visiteurs importuns.

Mais le principal intérêt du Galuchon n’est pas là. Il réside dans les possibilités offertes par ses deux bretelles équipées de LED lumineuses à l’intensité et au coloris variables, ainsi que par le vibreur installé au niveau de chaque épaule.

Le sac fonctionne en adéquation avec une application mobile dédiée au guidage. Une fois l’itinéraire calculé, l’application indique chaque changement de direction par une vibration au niveau de l’épaule. La vibration se produit en réalité deux fois : la première une trentaine de mètres avant le tournant, puis à l’intersection proprement dite. L’application actionne également les bandeaux de LED qui font office de clignotant et se colorent en orange. En cas de freinage, l’éclairage devient rouge à la façon d’un feu stop.

Le reste du temps, les deux bretelles s’éclairent à la demande pour améliorer la visibilité du porteur. En cas de dépassement ou de changement de direction non prévu par l’application, le Galuchon permet d’actionner manuellement le clignotant, via un bouton intégré à chaque bretelle. L’alimentation électrique est assurée via une petite batterie externe de type powerbank qui se recharge en micro-USB et promet jusqu’à huit heures d’autonomie.

Les deux bandeaux de LED assurent une très bonne visibilité par l’arrière, ce qui répond à une vraie problématique pour les engins de type trottinette électrique ou gyroroue, dont l’éclairage se situe généralement très près du sol. Reste à voir si le Galuchon remplit aussi bien sa mission pour le guidage par vibration : le signal est facilement perceptible avec un blouson fin, mais il est probablement moins efficace avec une doudoune ou un épais manteau d’hiver.

Le Galuchon de Galanck est proposé à la commande via le site de la startup et quelques enseignes spécialisées. Deux modèles sont proposés, en polyester et en coton huilé, à respectivement 169 et 189 euros.

A lire !

La micro-mobilité électrique bientôt encadrée par les maires ?
Réglementation
72 vues1
Réglementation
72 vues1

La micro-mobilité électrique bientôt encadrée par les maires ?

Alex - 9 décembre 2018

La loi d'orientation des mobilités, chargée de préciser la façon dont les skates, roues et trottinettes électriques peuvent et doivent…

Ninebot One Z10 : le test de la roue du moment !
featured
70 vues1
featured
70 vues1

Ninebot One Z10 : le test de la roue du moment !

Alex - 8 décembre 2018

Après quelques centaines de kilomètres parcourus, il est temps de vous livrer le test de la très attendue Ninebot One…

ESCIS by Kos : une gyroroue custom pour le dandy
Roue électrique
51 vues3
Roue électrique
51 vues3

ESCIS by Kos : une gyroroue custom pour le dandy

Alex - 7 décembre 2018

Le projet ESCIS by Kos illustre la rencontre entre le monde moderne de la roue électrique et l'ambiance vintage des…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.