Free Floating : Paris limite le marché à trois opérateurs

Alex
Rédigé le 28 décembre 2019
845 vues

La mairie de Paris a publié le 20 décembre dernier l’appel d’offres destiné aux opérateurs de flottes de trottinettes en libre-service qui souhaitent opérer dans les rues de la capitale. Ouvert jusqu’au 11 mars prochain, il servira à sélectionner trois candidats d’ici le mois de juin 2020. Chacun d’entre eux aura le droit de déployer un maximum de 5000 engins, soit un total potentiel de 15 000 trottinettes électriques à l’échelle de la ville. Le nombre d’opérateurs présents dans les rues de Paris passera ainsi de huit à trois.

Qui conservera le droit d’exercer à Paris parmi les Lime, Bird, Voi et autres Dott ? Pour participer à l’appel d’offres, les candidats doivent remplir un dossier complet résumant leur situation financière et l’ensemble de leur projet d’exploitation.

« Le candidat présentera son projet d’exploitation et détaillera les conditions d’exercice de son service d’engins partagés, de façon à permettre l’évaluation par la Ville de Paris de la proposition du candidat sur le plan du respect du domaine public viaire occupé et de la bonne adéquation de son projet à l’intérêt général parisien, notamment en matière de développement durable« , indique la notice de l’appel d’offres.

L’évaluation se fait selon trois critères : la sécurité des usagers (30%), les conditions de la maintenance technique (30%) et la responsabilité environnementale (40%).

La sécurité des usagers englobe par exemple l’équipement des trottinettes électriques (éclairage, freinage, conformité aux normes), les mesures prises pour prévenir les risques d’accident, ainsi que la fourniture éventuelle d’une garantie individuelle (assurance).

critère 1 appel d'offres paris trottinettes

Le critère « Gestion, maintenance et recharge » s’intéresse quant au lui au plan de déploiement des trottinettes sur l’espace public pour éviter les risques de saturation. Il interroge également la gestion technique des engins en panne, et la réponse apportée par l’opérateur aux problèmes de stationnement.

Le dernier critère – et le plus important dans la pondération de la note finale – étudie la responsabilité environnementale sur l’ensemble de l’exploitation. Le candidat doit par exemple préciser le fonctionnement énergétique de sa flotte de gestion (motorisation des véhicules utilisés pour la collecte et la maintenance).

Il est également invité à présenter les caractéristiques de ses trottinettes en matière de durée de vie, de maintenance et de recyclage. La ville de Paris demande par ailleurs aux opérateurs de préciser si et dans quelles conditions ils accepteraient d’intégrer leur service à une offre intermodale (réunissant plusieurs services de mobilité au sein d’une même interface).

L’appel d’offres doit déboucher sur une « convention d’occupation » temporaire et renouvelable programmée pour le mois de juin 2020. La décision sera donc prise par la nouvelle majorité parisienne suite aux élections municipales du mois de mars.

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
138 vues1
Tests
138 vues1

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
298 vues3
featured
298 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
497 vues
featured
497 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.