Bird lance ses trottinettes électriques en libre service à Paris

Alex
Rédigé le 1 août 2018
152 vues 2 Commentaires

 » Bonjour Paris ! Prêt pour l’envol ? C’est par ces quelques mots que le compte Twitter de la startup Bird a annoncé le lancement de son service de location de trottinettes électriques en libre service dans la capitale française.

Pour l’ouverture, elle a placé quelques dizaines de trottinettes, principalement autour du Marais et du IIIème arrondissement. « Ensuite on va de façon dynamique, chaque jour, augmenter ou adapter le nombre de véhicules disponibles en fonction des données d’utilisation« , explique à l’AFP Kenneth Schlenker, le directeur de Bird en France.

Bird fonctionne sur le même principe que Lime, le grand concurrent qui sème lui aussi depuis peu ses trottinettes électriques dans Paris. L’utilisateur localise une trottinette via l’application mobile sur son téléphone, déverrouille l’engin via un flashcode, et roule à sa guise dans les rues de Paris. En fin de trajet, il signale la restitution et laisse simplement la trottinette à l’endroit où il se trouve, en essayant idéalement de ne pas gêner le passage.

Bird facture 1 euro pour toute course entamée, puis 0,15 euro par minute, soit un tarif équivalent à celui pratiqué par Lime. Dans l’application, très claire, un guide d’utilisation suggère de rouler de préférence sur les pistes cyclables, d’éviter les trottoirs et de porter un casque. Les trottinettes sont censées être rechargées, contrôlées et au besoin réparées chaque soir.

L’oiseau Bird est une M365

Pour sa flotte en libre service, Bird a retenu un modèle qu’on connaît bien sur Gyronews : la M365 de Xiaomi, chaque appareil étant modifié avant sa mise en circulation pour intégrer, notamment, un module GPS servant à la localisation. On remarque également que le loquet de pliage situé au niveau de la potence disparaît.

Reste à savoir comment Paris et les Parisiens accueilleront les oiseaux électriques de Bird… les essais passés dans le monde du vélo en libre service ont montré que vol et vandalisme constituaient de sérieux obstacles à la démocratisation de ce mode de fonctionnement dans la ville Lumière. On espère donc que ces trottinettes Bird ne finiront pas noyées dans la Seine ou désossées pour être vendues en pièces détachées…

En parallèle de ce lancement, la société a déjà commencé à recruter des « chargeurs », c’est à dire des particuliers qui accepteraient de ramasser les trottinettes chaque soir pour les ramener chez eux, recharger les batteries, puis les redistribuer sur le trottoir le lendemain matin.

post facebook recrutement chargeurs Bird

Bird, LimeBike mais aussi Lyft (avec le renfort de DJ Khaled) : ce second lancement parisien tombe à pic pour rappeler l’engouement financier autour des startup de la mobilité partagée.

Née en Californie, la startup Bird est aujourd’hui valorisée plus d’un milliard de dollars. Son service, disponible dans une trentaine de villes aux Etats-Unis, sera aussi lancé à Tel Aviv dans quelques semaines selon Reuters.

A lire !

Plan vélo : que faut-il en attendre pour les NVEI ?
Réglementation
23 vues
Réglementation
23 vues

Plan vélo : que faut-il en attendre pour les NVEI ?

Alex - 14 septembre 2018

Trois ministres, des télévisions en direct et 25 mesures phare : le gouvernement a dévoilé vendredi à Angers les contours…

M365 Tools, Hud, Battery : les applis à connaître
Trottinette électrique
26 vues
Trottinette électrique
26 vues

M365 Tools, Hud, Battery : les applis à connaître

Alex - 14 septembre 2018

La popularité de la M365 a motivé le développement de plusieurs applications mobile compagnon non officielles. Proposées sur Android, elles…

Inmotion veut lutter contre l’import depuis la Chine
Roue électrique
78 vues1
Roue électrique
78 vues1

Inmotion veut lutter contre l’import depuis la Chine

Alex - 26 août 2018

Inmotion a annoncé le 23 août dernier une nouvelle mesure de lutte contre l'import de ses produits depuis la Chine…

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.