Stigo, le scooter électrique pliant compact

Alex
Rédigé le 22 octobre 2018
462 vues

Récompensé par le prix EDF Pulse en 2014, le scooter électrique Stigo fait figure de précurseur sur un marché de la mobilité urbaine en plein essor. Son importateur pour la France a profité du salon Autonomy pour permettre aux visiteurs de découvrir ou redécouvrir ce concept estonien de scooter électrique pliant pensé pour la mobilité urbaine et les trajets domicile travail.

Stigo, comme le Halo City de Onemile, joue la carte de l’intermodalité grâce à un châssis pliant à la structure bien pensée. L’opération ne prend qu’une poignée de secondes, et l’on se retrouve avec un engin en forme de chariot de golf ou de poussette canne que l’on peut tirer et charrier comme un trolley grâce à ses petites roulettes. Son poids de 14 Kg permet d’envisager des escaliers, un coffre de voiture ou des transports en commun.

Une fois déplié, on découvre un look assurément original, avec des lignes tout en arcs, jusqu’à la selle en forme de virgule. La position de conduite se rapproche de celle d’un vélo grâce aux cale-pieds situés en position centrale. Comme souvent, les exigences de compacité rendent le confort un peu limite pour les plus grands, mais l’assise nous a semblé très agréable du haut de notre 1,75m.

scooter électrique Stigo profil

Poignée au guidon, freins avant et arrière, petite clé de contact magnétique pour démarrer : la conduite du Stigo ne présente aucune difficulté pour qui sait faire du vélo. La prise en main est instantanée et l’on profite de performances en phase avec la plupart des engins concurrents alimentés en 36V. La vitesse max est fixée à 25 Km/h. Pour le freinage, on dispose d’un disque à l’arrière (par câble) et de patins sur la jante avant. L’appareil n’a pas de suspension proprement dite mais des silent blocs sous la selle amortissent les vibrations qui n’auraient pas été absorbées par les roues de 12,5 pouces. Le Stigo est proposée en deux versions, 5,8 et 11,6 Ah (une ou deux batteries), la plus autonome des deux offrant un rayon d’action de l’ordre de 30 Km.

Stigo : homologué pour la route

Sous le châssis, une discrète plaque métallique témoigne des efforts faits par l’importateur de Stigo en matière de conformité : l’engin a reçu l’homologation des mines, et répond officiellement aux exigences de la catégorie cyclomoteurs du Code de la route. Il est donc susceptible d’accueillir une plaque d’immatriculation et de rouler sur la route pour peu que son conducteur mette un casque. Voilà qui a le mérite de clarifier les choses en ces temps où l’on se demande où et comment seront rangés demain les NVEI en termes de voie de circulation, d’assurance et de responsabilité civile.

Comparé à un scooter électrique équivalent 50 cm3, le Stigo apporte sa compacité et sa conception pliable, mais il perd nettement en vitesse de pointe. Disponible sur le site de l’importateur et via les revendeurs spécialisés en mobilité urbaine, le Stigo est vendu à partir de 1590 euros.

scooter électrique Stigo plaque d'immatriculation

A lire !

M365 Pro (Mi Electric Scooter Pro) : le test complet
Tests
44 vues1
Tests
44 vues1

M365 Pro (Mi Electric Scooter Pro) : le test complet

Alex - 14 juillet 2019

La Mi Electric Scooter Pro, autrement surnommée M365 Pro, est la dernière trottinette électrique de Xiaomi. Annoncée mi-février et disponible…

Bon plan : M365 Pro en stock à 483 euros
Trottinette électrique
52 vues
Trottinette électrique
52 vues

Bon plan : M365 Pro en stock à 483 euros

Alex - 12 juillet 2019

Annoncée pour la fin du mois de mai, la disponibilité de la M365 Pro en France a finalement pris du…

EDPM : les usagers s’organisent en associations
Réglementation
103 vues3
Réglementation
103 vues3

EDPM : les usagers s’organisent en associations

Alex - 29 juin 2019

Deux associations d'utilisateurs d'engins de déplacements personnels motorisés (EDPM) viennent de voir le jour. Motivées par la publication prochaine du…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.