Reportage à charge : les trotteurs répondent à 66 Minutes

Alex
Rédigé le 7 novembre 2018
310 vues 4 Commentaires

Les amateurs de trottinette électrique mis en scène comme des « caïds » dans le reportage à charge de 66 Minutes, diffusé le 30 septembre dernier sur M6, viennent de publier une vidéo en forme de droit de réponse. Ils y relatent la façon dont s’est déroulé le tournage et montrent à partir de leurs propres images comment le journaliste leur a forcé la main pour obtenir les images qui correspondaient à sa vision du sujet.

Les auteurs, qui administrent plusieurs groupes Facebook dédiés à des modèles de trottinettes électriques populaires, ont choisi la démonstration plutôt que l’invective. Leur montage s’accompagne d’une voix off qui raconte la journée de tournage passée avec l’équipe envoyée par Bangumi, la boîte de production qui a réalisé le sujet pour 66 Minutes.

Le ressentiment est bien réel. D’un côté, les auteurs reprochent le traitement partial du sujet de la mobilité électrique, sans la moindre évocation des aspects positifs. De l’autre, ils estiment avoir été atteints dans leur image en étant présentés comme des dangers publics, alors qu’ils affirment avoir promu et encouragé tout au long du tournage une conduite responsable et respectueuse des autres usagers de la voie publique.

S’ils se disent finalement victimes d’une « triste manipulation » organisée dans le cadre d’un reportage dont l’angle avait manifestement été décidé à l’avance, la vidéo se termine tout de même sur une note positive, en appelant de ses vœux la mise en place d’un cadre capable de responsabiliser les nouvelles pratiques de la mobilité électrique sans compromettre l’essor du phénomène. Un message que l’on aurait bien aimé voir dans le sujet de 66 Minutes !

A lire !

Model Max : la nouvelle trottinette Segway en détails
Trottinette électrique
6 vues
Trottinette électrique
6 vues

Model Max : la nouvelle trottinette Segway en détails

Alex - 16 janvier 2019

Segway-Ninebot a annoncé début janvier l'arrivée prochaine à son catalogue d'une nouvelle trottinette électrique pensée spécifiquement pour les offres de…

Alfawise M1 : test d’une alternative à la M365
Tests
29 vues2
Tests
29 vues2

Alfawise M1 : test d’une alternative à la M365

Alex - 15 janvier 2019

Que vaut la trottinette électrique Alfawise M1, présentée comme une copie assumée de la Xiaomi M365 ? Notre test analyse en…

Bon plan : Ninebot One Z10 à 1341 euros (entrepôt FR)
Roue électrique
32 vues1
Roue électrique
32 vues1

Bon plan : Ninebot One Z10 à 1341 euros (entrepôt FR)

Alex - 14 janvier 2019

Bon plan sur la Ninebot One Z10 en cette période de soldes : Gearbest dispose de quelques pièces déjà stockées…

4 Commentaires

  1. C’est désolant… Vous avez bien fait de parler. Mais malheureusement le mal est fait. J’ai bien peur que cela conforte les maires et ministres dans leurs idées reçues sur les véhicules électriques individuels et leurs envies de réglementer plus qu’il ne le faut.
    J’ai vraiment peur pour l’avenir des ces moyens de transport en 2019…

    Répondre
  2. Oui le mal est fait Sébastien, mais rien n’est figé ou fini, ce combat mené pour le respect de l’image, contre la manipulation, pour la déontologie journalistique, pour l’intégration pacifique de ces nouveaux modes de transport ne fait que commencer…
    Il y aura des oppositions, il y en a déjà, il y aura des avis rétrogrades comme toujours, des gens qui protègeront leurs bonnes vieilles habitudes, les lobbies qui pousseront au crime, etc…
    Mais l’on ne doit pas s’arrêter de militer pour autant, de défendre le plus intelligemment possible l’utilisation et l’emploi de ces véhicules électriques qui sont notre avenir urbain proche quoi qu’en pensent certains.

    Aujourd’hui comme avant, la pollution atmosphérique nous tue tous à petit feu, et fait plus de morts chaque année que bien des maladies et catastrophes.
    Je cite « Une étude de l’agence Santé publique, parue en 2016, estime que le nombre de morts dus aux particules fines s’élève à au moins 48.000 par an, soit 9% de la mortalité nationale ! Toujours selon la même étude, à Paris, 2.500 personnes meurent chaque année de pollution atmosphérique. Ces décès seraient principalement liés à la concentration en particules fines de type “PM2.5” que recrachent notamment les véhicules diesel »
    C’est énorme ! Révélé par les autorités sanitaires, dénoncé par le corps soignant, etc…

    Alors que dire de ces journalistes complices, de ces lobbies coupables qui osent condamner des outils, instruments, engins qui s’opposent à ces ignobles méfaits…
    Ne restons pas passifs, soumis ou résignés… Réagissons…

    Répondre
  3. Oui Jim, et même s’ils ne sont pas tout à fait exacts (sait-on jamais), pas besoin de plus de vérification, la pollution par particules fines est insupportable et vérifiable à 100%, le taux de malades des bronches dans nos grandes villes (ou le moindre bassin géographique) est énorme…

    Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.