Plan vélo : que faut-il en attendre pour les NVEI ?

Alex
Rédigé le 14 septembre 2018
435 vues

Trois ministres, des télévisions en direct et 25 mesures phare : le gouvernement a dévoilé vendredi à Angers les contours du « Plan vélo » censé amener les Français à délaisser leur voiture au profit de la bicyclette, écologique et bénéfique à la santé. Le plan n’envisage pas de façon spécifique le vélo électrique, et il ne s’intéresse a priori pas aux engins de type roues, trottinettes ou skates, mais certaines mesures envisagées ont un impact qui pourrait se révéler intéressant. On fait le point !

La synthèse du plan vélo ?

Le Premier ministre l’a répété, l’objectif est de multiplier par trois la part du vélo dans nos déplacements quotidiens. Pour ce faire, le plan prévoit d’agir à quatre niveaux.

Le premier, c’est le développement des pistes cyclables et des infrastructures dédiées. Un budget de 350 millions d’euros sur 7 ans (soit 50 millions d’euros par an) est prévu pour soutenir la construction et l’aménagement de voies dédiées aux vélos. Pour les wheelers, trotteurs, skateurs, c’est une bonne nouvelle : la piste cyclable est un terrain de jeu où les engins électriques sont globalement tolérés.

Au-delà des pistes cyclables, les sas vélo aux feux rouges devraient se multiplier. Il est également question de généraliser les double sens cyclables (une rue en sens interdit peut être empruntée dans les deux sens à vélo) en agglomération, ce qui ne manquera pas de créer certaines crispations.

Numéro deux, la sûreté, comprise comme la lutte contre le vol : ici, la mesure phare consiste à généraliser le marquage des vélos à l’aide d’un identifiant sur le principe de la plaque d’immatriculation, avec une base de données centrale pour rattacher un engin à son propriétaire. Quand il est retrouvé, un vélo marqué et enregistré peut plus facilement être restitué à son propriétaire, et le marquage peut se révéler dissuasif. Reste à voir quelle forme prendra le marquage et quel en sera le coût ? La mesure devrait être obligatoire dans les douze mois après promulgation de la loi pour les vélos neufs et dans les deux ans pour les cycles d’occasion.

Sujet suivant, l’incitation financière. Après la prime à l’achat pour les vélos électriques, révolue, le Gouvernement va proposer de compenser les indemnités « vélo » octroyées par certaines entreprises à leurs salariés. L’exonération pourra atteindre 400 euros par an, et sera généralisée à 200 euros par an pour la fonction publique d’ici 2020. Le vélo fait par ailleurs son entrée dans le barème fiscal des frais de déplacements professionnels. Autrement dit, un réparateur qui se rend à vélo chez ses clients pourrait déclarer ses déplacements et obtenir un remboursement…

il est aussi question d’une nouvelle prime de soutien à l’achat de vélos à assistance électrique, mais les modalités ne seront pas précisées avant la fin du mois d’octobre.

Dernier volet : le développement d’une culture vélo, avec la sensibilisation des enfants à la pratique du vélo, apprentissage précoce des règles de circulation et la promotion des bienfaits du vélo. On attend avec impatience les premiers spots TV inspirés de Manger Bouger !

Quel impact pour les wheelers ?

Le plan vélo ne répond pas aux problématiques de réglementation qui concernent actuellement les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI). Pour ça, il faudra attendre la future Loi de Mobilité qui sera vraisemblablement discutée à l’automne. En attendant, soyons optimistes et disons que tout ce qui profite au vélo a de bonnes chances de profiter aux véhicules électriques !

A lire !

Xiaomi M365 Pro en France : dispo à 499 euros en mai
Trottinette électrique
49 vues3
Trottinette électrique
49 vues3

Xiaomi M365 Pro en France : dispo à 499 euros en mai

Alex - 17 avril 2019

Xiaomi a annoncé aujourd'hui la disponibilité prochaine en France de la "Mi Electric Scooter Pro", autrement appelée M365 Pro. Cette…

233 000 trottinettes électriques vendues en France en 2018
Trottinette électrique
93 vues4
Trottinette électrique
93 vues4

233 000 trottinettes électriques vendues en France en 2018

Alex - 6 avril 2019

Et si l'arbre cachait la forêt ? Si l'attention médiatique se concentre aujourd'hui sur les flottes de trottinettes en libre…

A Paris, rouler sur les trottoirs pourra coûter 135 euros
Réglementation
118 vues
Réglementation
118 vues

A Paris, rouler sur les trottoirs pourra coûter 135 euros

Alex - 22 mars 2019

Paris part en guerre contre les comportements dangereux en trottinette électrique. La ville a annoncé jeudi lors d'une conférence de…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.