En juin, les Electric Games reviennent à Monségur (33)

Alex
Rédigé le 12 février 2019
1911 vues 1 Commentaires

Après des Wheels Games réussis en 2018, les amateurs de glisse électrique sont une nouvelle fois conviés début juin à Monségur (Gironde) pour un week-end d’animations et de compétitions organisées autour de leur passe-temps favori. En 2019, l’événement est rebaptisé Electric Games, avec une durée qui passe de deux à trois jours. Pour le reste, la formule est globalement inchangée.

L’événement s’articule autour d’une compétition ouverte aux pilotes de roue, de trottinette ou de skate électrique, avec des épreuves chronométrées et un parcours tout-terrain qui s’aventure à l’extérieur des remparts de ce joli petit village du XIIIe siècle. La place centrale accueille la plupart des animations, avec un espace d’exposition occupé par des marques et des distributeurs spécialistes de la mobilité électrique. En parallèle des courses, l’organisation prévoit des randonnées électriques, des matchs de polowheel, des concerts ou des démonstrations de freestyle.

L’inscription aux compétitions est payante, mais le reste des animations est accessible gratuitement pour encourager le grand public et les néophytes à venir s’initier aux roues, trottinettes et autres skates électriques. Le programme et les différentes modalités de participation sont résumés sur le site de l’événement.

En 2018, les Wheels Games avaient remporté leur pari : fédérer des passionnés autour la première compétition dédiée à la micro-mobilité électrique. Pendant deux jours, les wheelers parfois venus de loin (en roue !) ont côtoyé à Monségur les nombreux représentants de la communauté eskate venus tester leurs mountainboards sur les chemins de Gironde.

Le succès de cette édition 2018 tenait pour bonne part à l’implication et à l’enthousiasme du bureau de l’association Wheelers 33. Même si l’on regrette que le transfert de flambeau vers 2019 se fasse sur fond de dissensions, on espère que ce qu’il convient désormais d’appeler les Electric Games contribuera à l’essor de la mobilité électrique.

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
2185 vues4
Tests
2185 vues4

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
2257 vues5
featured
2257 vues5

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
2478 vues2
featured
2478 vues2

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

1 commentaire

  1. En tant qu’initiateur d’un beau projet, vous vous devez de montrer les bonnes manières. De même que l’on monte à cheval, roule à bicyclette, roule sur une patinette ou trotinette, on se doit de rouler sur une roue et non pas en roue. Ce n’est pas un espace fermé dans lequel on rentre, du genre voiture…
    Cordialement, Antoine Wheeler de Marseille.

    Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.