CFW : un firmware pour débrider la Ninebot ES2

Alex
Rédigé le 12 mars 2019
9071 vues 14 Commentaires

Débrider la Ninebot ES2, c’est possible depuis quelques jours grâce à la mise en ligne d’un outil de flash accompagné d’un premier firmware personnalisé (CFW, pour custom firmware). L’outil fonctionne, mais sa provenance exacte et les paramètres utilisés pour modifier le comportement de la trottinette sont encore flous. A ce stade, nous ne vous recommandons pas d’utiliser cette solution pour débrider votre ES2, mais son arrivée représente néanmoins une bonne nouvelle : elle annonce en effet d’autres outils plus fiables.

CFW ES2 : problèmes de fiabilité en vue ?

On se permet d’insister un peu : comme évoqué dans notre test, la Ninebot ES2 est une bonne trottinette à bien des égards, mais elle présente aussi quelques défauts. Son électronique en fait partie : un certain nombre des composants, connecteurs et autres soudures s’accommodent assez mal d’un fonctionnement à haut régime. Le recours à la batterie optionnelle pourtant prévue par Ninebot engendre ainsi des chauffes excessives chez certains utilisateurs, avec des connecteurs qui fondent ou des soudures qui lâchent.

En l’état actuel des choses, utiliser un firmware modifié, capable de demander une intensité plus élevée à la batterie, n’est pas une bonne idée si vous n’avez pas modifié votre trottinette de façon préventive, en remplaçant par exemple les connecteurs les plus vulnérables par des modèles robustes.

L’autre problème, c’est que l’origine exacte de l’archive qui contient les fichiers nécessaires au débridage n’est pas bien identifiée. Or en informatique, ça n’est jamais une bonne idée de faire confiance aux fichiers inconnus, surtout sous Windows…

Installer le CFW sur ES2

Cela dit, si le sujet vous intéresse, voici le lien permettant de récupérer l’archive en question. On y trouve un exécutable (sous forme d’application distribuable sur le Windows Store) ainsi que le CFW, proposé sous un format chiffré. La procédure de flash ne présente aucune difficulté particulière.

A l’arrivée, on obtient une ES2 capable de rouler à environ 32 Km/h en vitesse de pointe. Elle gagne également un frein électromagnétique nettement plus agressif. Faites attention si vous décidez d’utiliser ce firmware, il est assez déstabilisant. Pour le reste, notre trottinette semble fonctionner correctement… jusqu’à ce qu’elle décide de s’éteindre en plein freinage, comme vous pourrez le voir dans notre vidéo.

En l’état actuel des choses, on considérera donc qu’il est urgent d’attendre d’autres firmwares modifiés, ou un site permettant de choisir soi-même des paramètres ajustés plus finement de façon à garantir un bon équilibre entre performances et sécurité, comme avec la dernière procédure en date pour débrider la Xiaomi M365. Maintenant que les outils ont été rendus publics, leur arrivée ne devrait pas tarder ! Reste à voir s’ils seront payants, comme le projet ESMAX, ou rendus accessibles gratuitement.

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
5591 vues4
Tests
5591 vues4

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
5514 vues5
featured
5514 vues5

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
5836 vues2
featured
5836 vues2

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

14 Commentaires