EDPM : les contrôles ciblent les engins qui dépassent les 25 kmh

Alex
Rédigé le 31 janvier 2020
305 vues 5 Commentaires

La préfecture de police de Paris avait annoncé en début de semaine la mise en place de contrôles visant à sensibiliser les usagers d’engins électriques à la nouvelle réglementation entrée en vigueur fin 2019. Aujourd’hui, elle indique sur Twitter avoir « intercepté » deux trottinettes électriques dépassant « par construction » la vitesse de 25 km/h, et rappelle que les engins débridés ne sont pas autorisés sur la voie publique même s’ils ont été acheté chez une enseigne ayant pignon sur rue.

« Interception ce jour par les agents de @prefpolice  de 2 #trottinettes électriques dépassant par construction la vitesse de 25 km/h. #Immobilisation et amende jusqu’à 1500 €. », affirme ce message. Il est accompagné d’une photo en situation qui montre une trottinette Minimotors Speedway 4 Mini, effectivement capable de rouler aux alentours de 40 km/h si elle a été débridée.

À ce stade, il est probable que les agents en charge du contrôle se soient contentés d’un simple rappel à l’ordre. La préfecture avait en effet laissé entendre que les premiers contrôles serviraient essentiellement à l’information et à la prévention des usagers. Le rappel des sanctions encourues ne laisse cependant planer aucun doute sur les suites possibles en cas de contrôle.

Le décret chargé d’encadrer la circulation des EDPM sanctionne en effet d’une amende sévère le fait de circuler à bord d’un engin électrique capable de dépasser 25 km/h, même sans excès de vitesse constaté. Les utilisateurs de trottinettes rapides sont donc censés se rapprocher du vendeur ou du constructeur pour faire brider leur engin à 25 km/h, ou limiter l’usage de leur trottinette débridée aux terrains privés…

A lire !

KingSong S18 : la guerre des roues supendues aura bien lieu !
Roue électrique
17 vues
Roue électrique
17 vues

KingSong S18 : la guerre des roues supendues aura bien lieu !

Alex - 8 avril 2020

KingSong a dévoilé aujourd'hui les principales caractéristiques de sa nouvelle roue pour 2020. La S18 constitue une fort belle réponse…

Inmotion lance la L9, sa nouvelle trottinette électrique
Trottinette électrique
65 vues
Trottinette électrique
65 vues

Inmotion lance la L9, sa nouvelle trottinette électrique

Alex - 3 avril 2020

Inmotion prépare le lancement d'une nouvelle trottinette électrique, la L9. Bientôt proposée à la précommande au travers d'une campagne Indiegogo,…

V11 : Inmotion lance la première roue suspendue
Roue électrique
80 vues
Roue électrique
80 vues

V11 : Inmotion lance la première roue suspendue

Alex - 3 avril 2020

Inmotion a levé le voile vendredi sur sa nouvelle roue électrique haut de gamme, la V11. Principale nouveauté : l'intégration…

5 Commentaires

  1. Il ne faut pas utiliser le terme « débridé » pour des EPDM qui n’ont jamais été bridés par construction ou autre. Cela laisse à croire qu’il y a eu une action intentionnelle d’enlever un bridage, ce qui n’est pas le cas. De nombreux EPDM ne sont pas limités à 25 km/h par construction car vendus avant le décret et certains ne sont pas bridables. Il conviendrait de rappeler ce fait.

    Répondre
  2. Difficile de renvoyer ma trott en chine pour un bridage.. aucune boutique dans ma régions de Clermont ferrand ne proposent cela ( déjà aucune boutique tout cours. )
    Une deuxième catégorie de trotinette dites rapide devrais être créé, et être au même titre qu’un cyclomoteur a 45km/h.
    Car il y’as une grosse différence entre une trotinette type Xiaomi et Dualtron.
    Perso je roule encore à 40 /50 pour être fluide dans la circulation en ville, et ne pas créer d’accidents lorsque les automobilistes se décalent sur leur gauche dans regarder leurs rétroviseurs.
    Bien évidement avec mon genre de trott, je suis équipé comme un motard confirmé, assuré, respectueux, bien voyant même de nuit.

    Répondre
  3. Moi, je roule à 90 km/h avec ma RION et la police m’a dit que c’etait très bien pour ne pas causer d’accidents !! Comme quoi …

    Répondre
  4. ça valait bien le coup d’attendre toutes ces comissions, ces consultations, ces délais de mise en place des décrets, tout ça pour qu’il y ait un flou sur les façons autorisées de limiter son véhicule à 25kmh. On ne sait du coup, toujours pas si les trottinettes avec un menu de paramétrage spécial permettant de changer la vitesse max, sont autorisés si le setting est sur 25kmh.

    Répondre
  5. trop dangereux la limitation de 25km/h en ville , on perturbe la ciculation
    on ralentis tout le monde, on enerves tous les automobilistes qui s impatientent pour doublers a nos risques et periles , on ne s incere pas du tout dans le flux de la circulation , en fait c est plus dangereux q autre chose
    pour tout le monde (paradoxal cette mesure non?) ,les automobilistes également prennent des risques a vouloir doubler a tout bout de champ,
    les trotteurs comme les cyclistes agacent les autos, impossible de rouler tout le temps a 25km:h en ville en toute harmonie avec les autres usagers ,pourquoi ne pas également verbaliser d office d une amende s systematique toutes les voitures, car toutes d origine dépassent allegrement les vitesses légales reglementaires ,a 25km/h on a aucune reprise par exemple,si on a besoin d accelerer sait on jamais?,et bien non, on accellere pas on reste sur place,en fait pour resumer tout ceci
    ces reglementations sont stupides et pas du tout adaptees a la realite du terrain,les trotteurs deviennent les dindons de la farce,et finirons par pousser leur trotte a la main ci cela continue dans ce sens,ils vont finir par degouters tout lemonde avec leur mesures irresponsables et stupides,et vont tuer dans l œuf ce nouveau moyen de locomotion qui ne demandais qu a ce developer, leur transition ecologique ,peut etre deja trop tard de toute facon non?(elle a beau dos)n est que foutaise et hypocrisie totale………………………….

    Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.