La Xiaomi M365 peut être contrôlée à distance via Bluetooth

Alex
Rédigé le 13 février 2019
2027 vues 1 Commentaires

Un éditeur en sécurité baptisé Zimperium a publié cette semaine un petit outil visant à illustrer la façon dont on peut prendre à distance le contrôle d’une trottinette électrique Xiaomi M365 via sa liaison Bluetooth. Une fois la connexion établie, ce hack permet de contrôler à distance les paramètres de la trottinette : l’attaquant peut par exemple activer le verrouillage, accélérer ou freiner depuis son propre téléphone, au détriment de celui qui pilote l’engin.

Zimperium explique que l’accès aux contrôles distants via l’application Xiaomi est normalement protégé par mot de passe, mais la protection offerte par ce dernier n’est pas implémentée correctement, ce qui permet de la contourner au moyen d’un logiciel adapté. « Le mot de passe est validé au niveau de l’application, mais la trottinette ne garde aucune trace de l’état lié à l’authentification », précise l’éditeur. L’utilisateur se croit donc protégé parce que son application exige un mot de passe, mais le statut (loggé ou non loggé) n’est pas sauvegardé sur l’engin, ce qui autorise les nouvelles demandes de connexion.

Pour étayer ses dires, Zimperium publie une vidéo dans laquelle un attaquant bloque à distance une M365 à l’insu de son utilisateur légitime. L’éditeur explique avoir signalé sa découverte à Xiaomi avant de la rendre publique. Le constructeur lui aurait répondu que la faille était déjà connue en interne, sans s’engager sur un quelconque correctif.

 

Suite à cet échange relayé sur son blog, l’éditeur a rendu public un proof of concept baptisé XiaomiM365Locker permettant de verrouiller ou déverrouiller à distance une trottinette.

Faut-il s’inquiéter ? En théorie, les utilisateurs individuels peuvent craindre des malveillances ponctuelles, mais le risque semble tout de même limité. Notez qu’en principe, vous êtes avertis par un bip sonore quand une connexion Bluetooth est déclenchée sur votre trottinette. Les opérateurs de flottes de trottinettes électriques en libre service qui utilisent des M365 pourraient quant à eux avoir du souci à se faire, mais le principal d’entre eux, Bird, utilise des firmwares modifiés qui comblent cette vulnérabilité.

Reste à voir tout de même si Xiaomi corrigera cette vulnérabilité via une mise à jour firmware pour tous les usagers grand public…

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
507 vues1
Tests
507 vues1

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
674 vues3
featured
674 vues3

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
865 vues
featured
865 vues

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

1 commentaire

  1. Une pure mensonge, juste pour faire de la mauvaise pub, c’est tout. Moi j’ai essayé, et ça marche pas . La concurrence est prête à tout. Franchement

    Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.