Bois et cuir pour la trottinette électrique Lab’Elle

Alex
Rédigé le 11 novembre 2018
104 vues

Comment se distinguer sur un marché des trottinettes électriques largement dominé par les productions venues de Chine ? Les véhicules se répartissent généralement selon deux axes : celui du rapport qualité prix, avec des tarifs agressifs, ou celui des performances. Il est cependant possible d’adopter un positionnement différent : c’est ce que fait la société nîmoise Airlab Industrie avec sa trottinette électrique Lab’elle, croisée fin octobre à l’occasion du salon Autonomy.

Disponible depuis 2016, la trottinette Lab’elle transpose au monde de la mobilité électrique certains des codes et matériaux venus du monde du luxe : elle adopte ainsi un large plancher en bois, des poignées en cuir et une sangle de fixation (en cuir également) sur le garde-boue arrière. Le dessin général ne manque pas d’élégance avec ce deck qui remonte très haut sur la roue avant et cette potence inclinée vers l’avant. Pour tous ces éléments de design, Airlab revendique une conception et une fabrication françaises.

trottinette électrique Labelle moteur et roue arrière

Lab’elle est équipée d’une grande roue à chambre à l’air à l’avant (10 pouces). Le moteur 500W prend place dans la roue arrière (8 pouces) équipée d’un pneu plein à gomme tendre. Il n’y pas d’amortisseurs, mais des silentblocs élastomères font office de suspensions. La trottinette est équipée de freins à disque (à câble) à l’avant et à l’arrière, dont l’action s’ajoute à celle du frein magnétique à récupération d’énergie (KERS). Lancée avec une capacité inférieure, la trottinette d’Airlab Industrie passe en cette fin d’année sur une batterie 10,5 Ah composée de cellules Panasonic.

trottinette électrique Labelle frein arrière

Entre autres détails, on note enfin un petit compteur électronique au guidon, une béquille, un éclairage à l’avant et bien sûr une potence pliante. Raffinement ultime, Lab’elle dispose d’un petit panneau photovoltaïque installé sur la partie inclinée du plateau, censé recharger la batterie dès que la trottinette se trouve au soleil. La marque parle d’une recharge de l’ordre de 10% de la capacité globale grâce à l’énergie solaire, mais l’affirmation semble pour le moins optimiste compte tenu de la surface du panneau. Peut-être parvient-on tout de même regagner quelques pour-cents de batterie au fil de la journée…

trottinette électrique Labelle panneau solaire

Après quelques minutes d’essai, Lab’elle laisse une impression favorable. Son plateau large permet de circuler en gardant les pieds joints, les poignées sont agréables à tenir, le freinage est excellent, le tableau de bord est bien lisible. Côté performances, pas de surprise : la vitesse est plafonnée à 25 Km/h sachant qu’au besoin, deux modes permettent de circuler à une allure plus contenue (6 et 15 Km/h). L’autonomie dépendra des conditions, mais les 10,4 Ah (378 Wh) devraient en théorie autoriser au moins 25 Km loin de toute prise électrique. Le système de pliage semble enfin efficace, même si la position très haute de la charnière sur la potence implique un volume assez important lorsque l’engin est plié.

trottinette électrique Labelle

En définitive, on retient surtout ce look assez unique. Airlab en joue d’ailleurs à fond, en associant sa trottinette à une sacoche en cuir du plus bel effet. Si la proposition vous séduit, la trottinette Lab’elle est distribuée dans les boutiques spécialisées avec un prix situé aux alentours de 1600 euros.

A lire !

La micro-mobilité électrique bientôt encadrée par les maires ?
Réglementation
66 vues1
Réglementation
66 vues1

La micro-mobilité électrique bientôt encadrée par les maires ?

Alex - 9 décembre 2018

La loi d'orientation des mobilités, chargée de préciser la façon dont les skates, roues et trottinettes électriques peuvent et doivent…

Ninebot One Z10 : le test de la roue du moment !
featured
69 vues1
featured
69 vues1

Ninebot One Z10 : le test de la roue du moment !

Alex - 8 décembre 2018

Après quelques centaines de kilomètres parcourus, il est temps de vous livrer le test de la très attendue Ninebot One…

ESCIS by Kos : une gyroroue custom pour le dandy
Roue électrique
50 vues3
Roue électrique
50 vues3

ESCIS by Kos : une gyroroue custom pour le dandy

Alex - 7 décembre 2018

Le projet ESCIS by Kos illustre la rencontre entre le monde moderne de la roue électrique et l'ambiance vintage des…

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.