Wemoov : trottinette électrique en location à Bruxelles

Alex
Rédigé le 19 avril 2017
3631 vues 3 Commentaires

Un service belge baptisé WeMoov propose un réseau de trottinettes électriques disponibles à la location de courte durée. Réservation, paiement et localisation d’une trottinette disponible se font au travers de l’application mobile du même nom.

Fin mars, WeMoov a débuté ses activités à Bruxelles avec un premier réseau de six points de retrait. On y trouve ses trottinettes électriques disponibles à la location, avec une formule forfaitaire au nombre d’heures. Comptez 10 euros pour 3 heures, 15 euros pour 12 heures, 25 euros pour une journée complète et 45 euros pour deux jours (48 heures).

WeMoov est en réalité une émanation de la société belge Topos, qui se spécialise dans la création et l’animation d’espaces de coworking. Ce sont donc ces derniers qui servent de premiers points de retrait, mais le réseau a certainement vocation à s’étendre : un hôtel figure par exemple au rang des lieux de location.

trottinette wemoov

Les trottinettes proposées sont des modèles pliables, très légers (6,7 Kg), avec des petites roues pleines et un éclairage LED. Elles offrent en théorie 20 Km d’autonomie et une vitesse de pointe de 25 Km/h. Ici, c’est la compacité qui est mise à l’honneur, de façon à favoriser l’emport en voiture, dans l’ascenseur ou dans les transports en commun.

WeMoov : mieux que le vélo en libre service ?

Frédéric Vermylen, patron de WeMoov, estime que ses trottinettes électriques ont vocation à servir les micro-déplacements urbain, en remplacement du vélo, plus fatigant et surtout plus encombrant. « Où que vous soyez à Bruxelles, vous allez sur l’application et vous repérez un centre de location qui se trouve à proximité. Vous vous y rendez, vous faites un login, vous prenez la trottinette, vous allez à votre rendez-vous, vous revenez, vous faites un logout, et vous rendez la trottinette. C’est très simple. », explique-t-il au micro de la RTBF.

Sans surprise, les conditions d’utilisation du service précisent que l’utilisateur est responsable de la trottinette qu’il loue et des éventuels dommages subis ou causés pendant ses trajets. WeMoov prévoit de son côté la location d’accessoires (en supplément) tels qu’un casque, un support guidon pour smartphone, ou un antivol pour trottinette.

tarifs location wemoov

En cas de succès, le modèle fera-t-il des émules ? Il pourrait affronter celui qui, dérivé du Velib parisien, propose des trottinettes électriques en libre service en échange d’un abonnement. Tel est en tout cas le projet développé par une autre startup, française cette fois, baptisée Knot (anciennement Samocat).

A lire !

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros
Tests
1480 vues4
Tests
1480 vues4

Test KingSong KS N10, le challenger à 800 euros

Alex - 30 octobre 2020

Deux ans après le lancement de ses premières trottinettes électriques, KingSong remet le couvert en 2020 avec deux nouvelles références,…

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?
featured
1614 vues5
featured
1614 vues5

Test Fiido D11 : le vélo pliant justifie-t-il sa montée en gamme ?

Alex - 1 octobre 2020

Après plusieurs vélos pliants commercialisés par l’intermédiaire des greniers chinois de type Geekbuying, la marque Fiido a décidé de passer…

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?
featured
1798 vues1
featured
1798 vues1

Essai Inmotion V11 : la suspension est-elle l’avenir de la roue ?

Alex - 18 août 2020

Annoncée début avril et commercialisée à partir de la fin de l'été, la Inmotion V11 incarne une nouvelle proposition de…

3 Commentaires

  1. 1) Ok, 40% des trajets automobiles sont inférieurs à 3km…
    La plupart du temps :
    – Pour conduire ses enfants à l’école
    – Pour faire ses courses (10 – 15 kg de provisions)
    – Pour chercher du matériel ci et là
    La trottinette remplacera-t-elle ces trajets ?
    La trottinette ne remplace-t-elle pas plutôt des déplacements qui se faisaient à pied ???
    Merci pour l’impact sur la santé !
    2) Le zéro émissions n’existe pas, mais 3,3gC02/km, QUELLE FARCE !
    – Il n’y a pas que le lithium, mais tout le reste des matériaux, plus l’importation de Chine.
    – Chaque jour, les « juicers » doivent collecter les trottinettes sur des kilomètres,
    et après recharge les replacer, tout cela à l’aide de véhicules thermiques…
    Bilan : pour 1km parcouru en trottinette électrique, au moins 1km en véhicule thermique
    3) Côté éthique quid de l’exploitation du lithium et d’autres métaux lourds ?
    4) Côté financier, minimum = 1,15€ pour quelques km, soit plus qu’un petit SUV !
    4) Côté encombrement, merci pour les piétons (tant à l’arrêt qu’en mouvement) !
    5) Côté sécurité, je ne voudrais pas être celui qui se ramasse une trottinette et son conducteur à la cuillère, celui-ci distrait ou n’ayant pu s’arrêter à temps…
    La trottinette électrique : juste un gadget de Bobo qui croit ainsi contribuer au sauvetage de la planète (il aura bonne conscience après ses vacances à Courchevel et/ou son safari photo en Afrique du Sud)… 😉

    Répondre

Laissez un commentaire

Pas d'inquiétude, votre adresse reste privée.